|  English Recherche avancée | Taille du texte: + - R 

À propos de l'Autorité Registre Salle de presse Carrières à l'Autorité Nous joindre
Flux RSS Suivez l'autorité sur Twitter Suivez l'autorité sur Facebook Suivez l'Autorité sur LinkedIn
Suivez-nous
  •  |  Imprimer

Les frais de gestion et les frais d’exploitation d’un fonds commun de placement

Tous les fonds ont des frais de gestion et d’exploitation, peu importe s’ils ont ou non des frais d’achat ou de rachat. Ils sont prélevés à même les actifs du fonds. Ainsi, ils figurent rarement sur votre état de compte.

Certains fonds offrent des remises diminuant le montant des frais demandés aux investisseurs, si la valeur du compte est plus élevée qu’un montant préétabli.

Les frais de gestion

En général, les frais de gestion sont calculés en fonction d’un pourcentage fixe de l’actif sous gestion du fonds. Les sociétés de gestion facturent des frais de gestion à leurs fonds pour couvrir entre autres leurs coûts d’administration, les services de gestion de portefeuille, le marketing et les commissions de suivi payés aux conseillers.

Les frais de gestion sont en général de 1 % à 2 % et varient selon :

  • Le type de fonds. Par exemple, un fonds d’action coûte plus cher à gérer qu’un fonds du marché monétaire, car il nécessite davantage d’analyse.
  • Le style de gestion. Un fonds géré de façon active est plus cher qu’un fonds indiciel géré de façon passive.
  • Le type de distribution. La société de gestion qui fait appel à des courtiers pour vendre ses fonds doit payer pour leurs services.

Environ la moitié des frais de gestion exigés par les sociétés de gestion de fonds sert à payer des commissions de suivi aux courtiers en placement ou en épargne collective. Ces commissions sont payées en retour des services que vous recevez, surtout des conseils, après avoir acheté des parts de fonds. Par exemple, sur des frais de gestion de 2 %, 1 % sera versé au courtier sous forme de commissions de suivi. À son tour, ce courtier versera une portion au représentant avec qui vous faites affaire.

La société de gestion doit indiquer quelle portion des frais de gestion est consacrée aux commissions de suivi dans le prospectus simplifié et dans l’aperçu du fonds qui vous est remis avant l’achat de vos parts.

Des sociétés de gestion offrent des fonds de séries F . Si vous avez un compte avec honoraires avec un courtier en placement par exemple, vous avez peut-être des parts de ce type de fonds dans votre portefeuille. Le courtier devrait alors choisir des fonds de séries F exempts de commissions de suivi, sinon il sera rémunéré en double (des commissions de suivi et des honoraires en pourcentage de vos actifs). Les frais de gestion seront donc moins élevés.

Le ratio des frais de gestion

Le ratio des frais de gestion, appelé aussi le RFG, correspond au pourcentage que les frais de gestion et d’exploitation représentent par rapport à l’actif net moyen du fonds. Il vous indique combien il en coûte d’administrer et de distribuer le fonds. Par exemple, si un fonds a un actif net moyen de cent millions de dollars et des frais de deux millions de dollars pour l’année, son RFG sera de 2 %. Plus le RFG du fonds que vous possédez est élevé, plus son impact sur le rendement net est important.

Lorsqu’un fonds publie ses rendements passés, les frais de gestion et d’exploitation ont été déduits.

Pour plus de détails sur les frais de vos fonds communs de placement, informez-vous auprès de votre représentant et consultez l’aperçu du fonds qui vous a été remis avant l’achat de vos parts.

Les frais d’exploitation

Les frais d’exploitation d’un fonds incluent les honoraires des vérificateurs, des conseillers juridiques, les frais d’impression, la rémunération du dépositaire, les frais bancaires, les frais de préparation et de distribution du prospectus, etc. Ils varient entre 0,1 % et 0,5 % de l’actif net du fonds. Cet actif net représente la valeur des investissements que possède le fonds moins ses dettes.

Au cours des dernières années, des sociétés de gestion portent au compte de leurs fonds des frais d’administration fixes calculés en pourcentage de leurs actifs afin de couvrir les frais d’exploitation. Cette pratique a pour but de mieux prévoir les frais de gestion et d’exploitation. Ces sociétés de gestion absorbent tous frais d’exploitation supplémentaires.

D’autres frais peuvent aussi être prélevés. Certains fonds facturent aux investisseurs des pénalités pour des transactions excessives, par exemple l’achat puis le rachat ou la substitution de parts à l’intérieur de 30 jours. Ces transactions excessives augmentent les frais d’exploitation et nuisent au rendement des autres investisseurs.