|  English Recherche avancée | Taille du texte: + - R 

À propos de l'Autorité Registre Services en ligne Salle de presse Carrières à l'Autorité Nous joindre
Flux RSS Suivez l'autorité sur Twitter Suivez l'autorité sur Facebook Suivez l'Autorité sur LinkedIn
Suivez-nous
  •  |  Imprimer

Registre - Contrats publics

L’Autorité met à votre disposition un registre des entreprises ayant obtenu l'autorisation pour conclure des contrats et sous-contrats publics, ce qui inclut les contrats conclus avec les ministères, les organismes, les sociétés d'État et les municipalités au Québec.

Attention :

L’Autorité a été désignée pour délivrer les autorisations aux entreprises qui souhaitent conclure des contrats et sous-contrats publics.

Les entreprises visées par cette loi et qui doivent obtenir une autorisation de l’Autorité sont celles qui sont engagées dans un processus d’appel d’offres ou d’attribution visant des contrats avec les ministères et organismes, les sociétés d'État et les municipalités au Québec et comportant une dépense égale ou supérieure aux seuils déterminés par le gouvernement.

Puisque ces entreprises sont nombreuses, le gouvernement du Québec a prévu une mise en application graduelle de cette loi. Pour plus de précision, veuillez consulter les : Lois et décrets - Contrats publics.

Sommairement :

Le seuil provincial est fixé à :

  • 5 millions de dollars, pour tout contrat et sous-contrat de travaux de construction ou de services ou de partenariat public-privé;
  • 1 million de dollars, pour tout contrat et sous-contrat de services qui seront conclus à la suite d’un appel d’offres lancé à compter du 2 novembre 2015 ou dont le processus d’attribution de contrat de gré à gré débute à cette date.

    incluant, le cas échéant, le montant de la dépense qui serait engagée si toutes les options de renouvellement étaient exercées.

Le seuil pour la Ville de Montréal est fixé à 100 000 $, pour tout contrat de :

  • travaux de construction, de reconstruction, de démolition, de réparation ou de rénovation en matière de voirie, d’aqueduc ou d’égout;
  • approvisionnement en enrobés bitumineux;
  • services relié à la construction, la reconstruction, la démolition, la réparation ou la rénovation en matière de voirie, d’aqueduc ou d’égout.

De plus, le seuil pour la Ville de Montréal est fixé à 25 000 $, pour les sous-contrats rattachés directement ou indirectement aux contrats visés par le seuil de 100 000 $ ci-haut mentionné, pour tout sous-contrat de :

  • travaux de construction, de reconstruction, de démolition, de réparation ou de rénovation en matière de voirie, d’aqueduc ou d’égout;
  • approvisionnement en enrobés bitumineux;
  • services reliés à la construction, la reconstruction, la démolition, la réparation ou la rénovation en matière de voirie, d’aqueduc ou d’égout.

Finalement, pour la Ville de Montréal, cette obligation d’obtenir une autorisation s’applique aussi aux entreprises qui présentent une soumission sur les contrats visés par les décrets concernant certains contrats de la Ville de Montréal.

Vous avez décelé une anomalie dans le processus?

Si une entreprise croit avoir décelé une anomalie dans un processus d’appel d’offres ou d’attribution de contrat, elle doit suivre les étapes suivantes :