|  English Recherche avancée | Taille du texte: + - R 

À propos de l'Autorité Registre Salle de presse Carrières à l'Autorité Nous joindre
Flux RSS Suivez l'autorité sur Twitter Suivez l'autorité sur Facebook Suivez l'Autorité sur LinkedIn
Suivez-nous
  •  |  Imprimer

Glossaire financier

A  B  C  D  E  F  G - H  I - J - K  L - M - N  O  P - Q  R  S  T - U  V - W - X - Y - Z 

- O -

Obligation
Titre émis par les gouvernements et les sociétés, qui constitue un prêt consenti par l’investisseur à l’émetteur (état, sociétés publiques ou privées). En général, l’émetteur promet de payer à une certaine fréquence un taux d’intérêt fixe à l’acheteur, et promet de rembourser une somme prédéterminée à l’échéance, soit généralement une valeur nominale de 1 000 $. Les obligations peuvent être vendues à un prix plus élevé ou plus bas que la valeur nominale. Les obligations de sociétés sont habituellement garanties par des éléments d’actif précis. Dans la majorité des cas, l’échéance se situe entre un an et trente ans.

Obligation à coupons détachés
Obligation pour laquelle aucun intérêt n’est versé. L’investisseur fait un profit en achetant l’obligation moins chère que le prix qu’il obtiendra à l’échéance. Par exemple, l’investisseur payera 950 $ pour une obligation qui lui procurera 1 000 $ à l’échéance.

Obligation à rendement réel
Obligation qui produit des intérêts qui sont ajustés en fonction des variations de l’indice des prix à la consommation.

Obligation convertible
Obligation qui donne au porteur le droit de la convertir en action ordinaire.

Obligation d’épargne
Obligation émise sous plusieurs formes par le gouvernement fédéral et celui de certaines provinces. Elle constitue un prêt consenti par l’épargnant au gouvernement émetteur. Elle a une échéance de un an ou plus.

Obligation encaissable par anticipation
Obligation pour laquelle le propriétaire a le droit d’en exiger le remboursement avant la date d’échéance.

Obligation remboursable par anticipation
Obligation pour laquelle l’émetteur se réserve le droit de la rembourser avant l’échéance, au prix indiqué dans le contrat d’émission. L’acheteur d’une telle obligation reçoit habituellement un rendement supérieur à une obligation standard, car il assume le risque que l’émetteur rachète l’obligation lorsque la situation économique le désavantage.

Offre publique d’achat (OPA)
Opération par laquelle une personne physique ou morale fait connaître publiquement aux actionnaires d’une société son intention d’acheter un certain nombre d’actions dans un délai et à un prix donnés.

Opération (stratégie) de couverture
Il s’agit d’acheter un instrument financier qui compensera une perte possible sur un investissement. Par exemple, le propriétaire d’actions pourrait acheter une option de vente sur l’action qu’il détient. De cette façon, si son action perd de la valeur, il pourra exercer son option et se couvrir contre la baisse de valeur de l’action.

Option
Instrument financier qui confère au détenteur le droit d’acheter (option d’achat) ou de vendre (option de vente) un élément d’actif à un prix déterminé pour une période de temps déterminée. L’actif sous-jacent peut être une action ordinaire, une marchandise, une monnaie ou un indice (comme un indice boursier).

Ordre de vente stop
Un ordre de vente stop est un ordre de vendre un titre lorsque son prix chute à un certain niveau. Ce type d'ordre vise à limiter les pertes de l’investisseur sur un titre qu’il détient si le prix du titre commence à baisser. L'avantage d'utiliser un ordre stop est que l’investisseur n’a pas à surveiller le marché sur une base quotidienne.

Ordre tout ou rien
Ordre qui n’est exécuté que lorsque la quantité du titre choisi est disponible sur le marché pour un prix donné.

Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM)
L’OCRCVM est l’organisme d’autoréglementation qui surveille l’ensemble des sociétés de courtage et l’ensemble des opérations effectuées sur les marchés boursiers et les marchés de titres d’emprunt au Canada.

Organisme de placement collectif - OPC (fonds communs de placement)
Fonds constitué des sommes mises en commun par des investisseurs et gérées pour leur compte par un gestionnaire. Ce dernier utilise ces sommes pour acquérir des actions, des obligations ou d'autres titres en fonction des objectifs qui ont été fixés pour le fonds. La propriété prendra la forme d'actions si le fonds est constitué comme une société par actions. La propriété prendra la forme de parts si le fonds est constitué comme une fiducie (la forme la plus courante). Les porteurs ont un droit de vote. Ces titres n’ont pas d’échéance.

Haut de page