|  English Recherche avancée | Taille du texte: + - R 

À propos de l'Autorité Registre Salle de presse Carrières à l'Autorité Nous joindre
Flux RSS Suivez l'autorité sur Twitter Suivez l'autorité sur Facebook Suivez l'Autorité sur LinkedIn
Suivez-nous
  •  |  Imprimer

Emprunter pour investir :
Ce n'est pas pour tout le monde

Qu’est-ce qu’emprunter pour investir?

Emprunter pour investir consiste à investir en empruntant une partie ou la totalité des sommes. De cette façon, vous pouvez investir davantage que si vous utilisiez seulement vos épargnes. Emprunter pour investir comporte d’importants risques.

Avant d’utiliser l’effet de levier :

  1. Vérifiez que votre représentant est en règle en appelant au Centre d’information de l’Autorité des marchés financiers.
  2. Lisez la documentation reçue sur les risques de la stratégie.
  3. Déterminez votre tolérance au risque. Assurez-vous de bien comprendre et évaluer les risques d’emprunter pour investir et que cette stratégie ne dépasse pas votre tolérance au risque.
  4. Assurez-vous d’avoir un horizon de placement suffisamment grand (par exemple, 5 à 10 ans minimum).
  5. Assurez-vous de bien comprendre les impacts fiscaux d’une telle stratégie.
  6. N’empruntez que le montant que vous pouvez rembourser sans avoir à vendre votre investissement. Par exemple, n’empruntez pas plus que votre capacité de rembourser le prêt.
  7. Estimez combien d’argent vous perdrez dans la pire des éventualités. Par exemple, seriez-vous capable de supporter une baisse de 30  % de la valeur de vos placements?
  8. Notez les grandes lignes des conversations que vous tenez avec votre représentant pour pouvoir y référer au besoin. Pour ce faire, vous pouvez utiliser le formulaire Lorsque vous communiquez avec votre représentant, prenez des notes!

Avant d’utiliser l’effet de levier, assurez-vous que votre représentant a vérifié que :

  • Vous avez une tolérance au risque moyenne à élevée.
  • Vous avez les connaissances requises. Normalement, vous devriez déjà connaître les marchés financiers et y avoir déjà investi depuis un certain temps avant de vous lancer dans cette stratégie.
  • Vous avez des objectifs financiers à long terme.
  • Vous avez les liquidités requises. Par exemple, si vous avez de la difficulté à faire les paiements sur vos emprunts (hypothèque, cartes de crédit, etc.), emprunter pour investir n’est pas pour vous.
  • Vous êtes capable de rembourser le prêt. Par exemple, si vos placements perdent de la valeur, l’institution financière qui vous a prêté les sommes pourrait exiger que vous remboursiez le prêt.
  • Votre situation financière est saine.
  • Vous avez un taux d’imposition suffisamment élevé pour profiter de la déduction fiscale. Un des avantages de la stratégie est que vous pouvez généralement déduire les intérêts payés sur les sommes empruntées pour gagner des revenus de placement. 

Haut de page

Revoyons certains des points précédents plus en détails :

Vous avez une tolérance au risque moyenne à élevée
Vous devriez être à l’aise avec les risques de l’investissement par emprunt. Cette opération ne convient pas au client conservateur dont le profil d’investisseur correspond à des placements à faible risque. Cette opération convient davantage au client dont l’horizon de placements est à long terme (5 à 10 ans). Elle ne convient pas au client qui est plus âgé ou qui approche de la retraite et dont le portefeuille est davantage positionné pour maximiser la production d’un revenu et la préservation du capital.

Vous avez un taux d’imposition suffisamment élevé pour profiter de la déduction fiscale
L’emprunt d’argent pour investir convient davantage à un client dont le taux d’imposition est suffisamment élevé puisque les intérêts à payer sur l’emprunt sont généralement déductibles d’impôt. Toutefois, un emprunt n’est pas nécessairement une bonne stratégie simplement à cause de la déduction fiscale. Il ne faut pas considérer ce seul critère pour décider ou non d’utiliser cette stratégie.

Vous avez une saine situation financière
Vous devriez être en mesure de rembourser le prêt (et les intérêts) convenus dans l’entente de prêt. Généralement, un prêt pour l’achat d’un placement ne devrait pas dépasser 30 % de votre avoir net de dettes et 50 % de votre avoir liquide libre de dettes. Par exemple, si vous avez une valeur nette liquide de 200 000 $, vous ne devriez pas contracter un prêt de plus de 100 000 $. Au besoin, utilisez les grilles de bilan du site de l'Autorité des marchés financiers.

Vous avez les connaissances requises
Vous devriez connaître les risques associés à l’investissement par emprunt. Par exemple, vous pourriez être forcé de vendre vos placements et subir des pertes si la valeur des titres achetés en utilisant l’effet de levier diminuait. Attention ! Si vous vous fiez au rendement des placements acquis pour couvrir le coût d’emprunt, vous pourriez être obligé de vendre des placements à perte pour rembourser le prêt.

Une fois le prêt contracté :
Avertissez votre représentant si votre situation financière change. Par exemple, un divorce, une perte d’emploi, une retraite, sont des éléments pour lesquels vous devriez vérifier que l’effet de levier vous convient toujours. Surveillez les taux d’intérêt, car lorsqu’ils augmentent, le coût d’emprunt augmente généralement.

Les inconvénients d’emprunter pour investir :

Plusieurs risques sont présents en utilisant cette stratégie :

  • Risque que le rendement de vos placements soit inférieur au taux d’emprunt (une fois l’impôt pris en compte).
  • Risque que vos placements perdent de la valeur.
  • Risque que votre institution financière réclame le remboursement du prêt alors que vos placements ont perdu de la valeur. Par exemple, si vous avez emprunté 100 000 $ et l’avez investi dans un placement qui subit une forte baisse et ne vaut plus que 60 000 $, votre institution financière pourrait exiger que vous remboursiez immédiatement une partie ou la totalité du prêt.

Haut de page